Avant de s’inscrire dans une salle de gym, à quoi doit-on penser ? (à part aux garçons en sueur)

Vous voulez vous remettre dans le droit chemin et vous avez bien raison. Il n’y a rien de mieux pour la tête et pour le corps que de se (re)mettre au sport ! Alors à vos marques, prêt(s), suez !

1. Pour être au top, il y a quelques petites choses à penser avant de s’inscrire dans l’une des nombreuses salles de sport de votre ville. Petit guide pratique pour bien commencer votre nouvelle routine sportive ! Allez, ne vous découragez pas, c’est la partie facile. La partie corsée, c’est quand vous allez devoir vous motiver et transpirer alors que vos copains / copines regarderont le film du soir. Ça, ce n’est pas facile. Mais bon … on est un(e) guerrier(e) ou on ne l’est pas. Donc c’est parti ! En 10 points, s’il vous plaît !

2. Il faut trouver la raison du pourquoi vous voulez vous inscrire. Est-ce pour perdre du poids ? Ou pour faire plaisir à quelqu’un ? Est-ce par culpabilité de trop manger ? Est-ce pour vous muscler histoire d’avoir un corps tonique (pour l’été) ? Est-ce pour préparer un marathon avant la fin de l’année ou simplement pour mieux respirer ? Quelle que soit la raison, il est important d’en avoir une, et il faut que cela vienne de vous. Et ce, pour une raison précise.

3. Soyez la tortue, pas le lièvre. On a tendance à être très enthousiaste au début mais pas à tenir sur la durée. Donc il vaut mieux faire peu, mais tous les jours, plutôt que de faire son record de temps passé à la salle le jour 1, et qu’il ne se passe plus rien pendant 1 mois. Vous saisissez l’idée ? C’est d’ailleurs pour cette raison précise qu’il faut avoir son objectif en tête. Car au bout de 3 semaines quand l’enthousiasme commence à se dissiper, mieux vaut se raccrocher à quelque chose pour que le mental reste !

4. Une salle de sport qui répondra à vos attentes diminuera le risque d’échec et maintiendra votre motivation. Mais comment savoir si cette salle de sport est faîte pour vous ? ANALYSEZ ! Passez tout au rayon X. Les points primordiaux sont la distance entre la salle et votre domicile ou votre lieu de travail (selon moi, 30 minutes maximum sont recommandés) et les horaires d’ouverture et de fermeture. Plus les horaires seront flexibles, plus il vous sera facile de vous déplacer, sans trouver d’excuses. Surtout qu’il est plus difficile de faire du sport la semaine, en sortant du travail. Il est donc important que la salle soit ouverte le samedi, voir le dimanche, pendant les vacances … pour vous y rendre pendant vos jours de repos, quand la fatigue se fera trop sentir durant la semaine. Posez-vous les bonnes questions.

Est-ce que vous cherchez à utiliser des machines en salle ou au contraire, profiter des cours collectifs ? Si vous optez pour la première option, y a-t-il les machines qui vous intéressent ? Sont-elles nombreuses ? Sont-elles propres ? Si vous préférez les cours collectifs, doit-on s’inscrire au préalable pour y assister ? La présence d’un professeur de fitness vous importe-elle ? Si oui, consultez les horaires des cours. Selon ceux que vous préférez, êtes-vous disponible aux horaires indiqués ? Si non, de simples cours en vidéos sur écran de télévision vous suffiront. Il est conseillé d’opter pour une séance d’essai pour vous rendre compte de tous ces petits détails. Le mieux est de demander à la personne qui s’occupe de l’accueil le jour où il y a beaucoup de monde et de vous y rendre pendant les heures de pointe. Vous aurez alors un vrai aperçu du déroulement d’une séance, des machines disponibles … Il est évidemment préférable de choisir une salle qui ne sera pas trop bondée, pour ne pas avoir à attendre à utiliser les machines. Sur place, vous pourrez alors répondre à l’ensemble de ces questions. Combien y a-t-il de salles ? La climatisation est-elle présente ? Les machines sont-elles de qualité ? Modernes ? Ou certaines sont-elles en panne ? Des écrans sont-ils visibles sur chaque tapis roulant ? Des coachs sont-ils présents pour vous montrer les bons mouvements, vous expliquer leur fonctionnement ?  Un coin à l’écart est-il prévu pour faire vos abdominaux au sol ou des étirements sans avoir dans votre ligne de mire une brochette de mecs en train de travailler leurs pectoraux ? Des services supplémentaires tels qu’un hammam, un sauna ou une piscine sont-ils proposés ? Les vestiaires vous conviennent-ils ? Sont-ils assez grands ? Sont-ils propres ? Y a-t-il des douches ? Si oui, sont-elles entretenues ? La température de l’eau vous convient-elle ? Le nécessaire pour se doucher est-il prévu ou faut-il ramener son propre gel douche et shampoing ? Y a-t-il des sèches cheveux en libre service au cas où vous déciderez de faire votre shampoing et ne pas avoir à sortir avec les cheveux mouillés ? Les casiers sont-ils en bon état ? … Concernant les cours collectifs, vous pouvez vous demander si le coach apporte vraiment un plus à votre séance, grâce à ses conseils avisés et ses exercices ciblés. Ses cours sont-ils dynamiques ? Variés ? Avez-vous envie d’y retourner ? La musique est-elle renouvelée ? Le volume est-il correcte? La lumière est-elle suffisante ? N’hésitez pas à demander autour de vous ce que les autres pensent de la salle. L’ambiance est également importante. Comment vous perçoit-on ? Les gens sont-ils souriants, prêts à vous aider au moindre problème ? Si vous êtes une fille et que vous vous avancez vers la machine à squats, est-ce qu’il y a une dizaine d’hommes qui se retournent en faisant les yeux ronds ? Si vous êtes en surpoids, vous sentez-vous jugé(e) ? Il faut que vous puissiez faire l’entraînement prévu, et pour cela, il faut que vous osiez approcher toutes les machines dont vous avez besoin. Comptez tous ces petits détails, pensez à vos priorités et choisissez votre salle en fonction de vos besoins. Le prix de la salle rentrera également en ligne de compte. Comparez bien le tarif des salles de votre région et les services qu’elles proposent. Pouvez-vous bénéficier d’un paiement 3X sans frais dans l’une d’elle si le besoin s’en fait sentir ? La salle est trouvée ? Un point essentiel ! Mais maintenant, il faut redresser ses manches et s’occuper du reste. Le point suivant vous aidera à être bien préparé(e) et à rester motivé(e).

5. Et on ne peut être précis si on est mal équipé(e) ! Pour pouvoir s’y mettre à fond, il faut que vous INVESTISSEZ. Achetez un cahier (à HEMA, ils ne sont pas chers et sont souvent très sympas) et mettez-vous à l’écriture ! Notez vos exercices et performances. Cela permet d’avoir une trace de vos résultats, de vos progrès, de vos difficultés… vous pouvez même écrire ce que vous avez mangé pendant la journée. Plus on est précis, mieux c’est. Vous pouvez y revenir à tout moment et être content(e) du chemin parcouru. Je vous rassure, pas besoin d’avoir les dernières Nike à la mode pour pouvoir courir. Mais achetez de bonnes chaussures running (avec une semelle pas trop haute, réf photo), spécialement conçues pour l’activité choisie. P1190255 Comme vous pouvez le voir, dans mon cas, certes ce ne sera pas les dernières nike à la mode, mais j’ai opté pour des nike quand même (il faut savoir se faire plaisir de temps en temps hihi). Ayez également une tenue de sport mais deux c’est encore mieux (brassière de maintien pour les filles + pantacourt ou pantalon + tee shirt dans lequel on se sent à l’aise). Quand l’une des tenues est sale, vous pouvez prendre la deuxième et vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous rendre dans votre salle. Cependant, attention, pas trop large les vêtements, le but étant aussi de voir vos progrès à travers vos vêtements. De plus vous remarquerez plus facilement si votre position est correcte. Pensez aussi à toujours prendre une bouteille d’eau avec vous.  Sinon, plus simple, achetez-vous, par exemple une gourde en métal, que vous transporterez. Amenez également une serviette pour la déposer sur les machines que vous souhaiterez utiliser (c’est souvent obligatoire dans les salles de gym, et l’option « serviette »est relativement chère, donc autant en avoir une dans son sac). Vous l’aurez compris, il faut anticiper. Chaussures, tenues de sport, cahier pour écrire ses exercices, serviette, gourde ou bouteille d’eau, sac prévu pour le sport comme ça on le prépare, on l’attrape et on part, … À cette liste, je dirai même qu’il faut rajouter (pour les jours où on a une flemme monumentale ou un empêchement ou pour toutes les personnes qui préféreront faire du sport à la maison), un tapis de sport, une paire d’haltères de 2 ou 3kg, des poids de chevilles de 500 g à 1kg, une corde à sauter. En tout, vous en aurez pour une centaine d’euros, mais cela vaudra vraiment le coup, car vous vous en servirez pendant plusieurs années. Bien sûr, rien est obligatoire. Seulement, plus on est équipé(e) (et préparé(e)), plus on a de chances de tenir les objectifs que l’on s’est fixé(e).

6. D’ailleurs pour réussir ses objectifs fixés au départ, il faut avoir un plan. Sans plan, on ne sait pas par où commencer. On discute avec son compagnon de gym, on reste 1h30 dans la salle en testant toutes les machines, en faisant un coup 10 répétitions, un autre coup 15 puis 5 minutes de pause, alors que juste avant on enchaînait les exercices. Bref, ce n’est pas rigoureux. Et pour avoir des résultats, il faut être rigoureux et précis dans ce que l’on fait. Et surtout suivre une ligne de conduite. Le must, c’est d’arriver à la gym en ayant en tête les exercices que l’on doit faire, le nombre de répétitions, le temps de pause. On note tout sur le carnet que l’on a acheté et rien est laissé au hasard. On voit son évolution et le risque d’échec sera beaucoup moins important.

7. Pour réussir à tenir le coup, il est important de bien s’hydrater. Buvez l’équivalent d’une petite bouteille de 20cl d’eau. Attention, il faut prévoir de s’hydrater avant d’aller à la gym. Beaucoup font l’erreur de s’hydrater à l’arrivée dans la salle de gym, or si on boit immédiatement on sera plus fatigué(e) après. De plus, une bonne nutrition est nécessaire pour soutenir vos efforts. 30 min à 1 h avant d’y aller, vous pouvez manger un snack protéiné (exemple : un toast tartiné de beurre de cacahuète naturel, un shaker de protéines, une barre de protéine, ou un fruit type banane, pomme, orange).

8. Et enfin, afin d’optimiser toute l’efficacité de votre session de sport, pensez à bien faire vos mouvements. Si besoin, demandez conseil aux coachs présents dans la salle ou aux personnes qui vous entourent si toutefois, il n’y avait aucun coachs. Vous éviterez un mal de dos ou de genoux. Travaillez votre flexibilité dès que vous en avez l’occasion. Plus vous serez flexible, mieux vous ferez vos mouvements (ex : squats sans faire le dos rond). De plus, point très important et que beaucoup néglige, ne sous estimez pas le pouvoir d’un bon échauffement (10 minutes de course sur le tapis par exemple suivi de quelques étirements légers). Terminez votre séance par des étirements au sol, sans trop forcer. Cela aidera vos muscles à se relâcher et évitera les courbatures douloureuses. Dès l’inscription, votre sécurité doit être une priorité. Il est important que vous vous sentiez suivi et que l’on ne tarde pas à vous demander un certificat d’aptitude au sport, délivré par votre médecin traitant. Ne prenez aucun risque. Votre santé, avant tout. S’ils sont sérieux, ils vous demanderont de leur en fournir un dès l’inscription.

9. Pour finir, rien de mieux que de transpirer en musique. N’hésitez pas à vous créer une playlist spéciale sport. Venez avec vos écouteurs et téléphone / iPod à la salle et le tour est joué. Vous pourrez écouter vos morceaux préférés et bouger dans la bonne humeur. Le sport est parfois une contrainte, mais par ce biais, il pourra devenir un vrai plaisir.

10. Vous êtes fin prêt(e) pour une année de sport intensive ! Sauf que dans un an vous aurez peut-être déjà déménagé, ou vous aurez changé de boulot et la salle sera désormais trop loin de votre domicile … Peut-être auriez-vous atteint vos objectifs, et vous voudriez juste maintenir vos efforts en continuant votre routine sportive chez vous. Vos raisons vous seront propres. Vous prendrez peut-être la décision de résilier votre abonnement prochainement. Attention ! Lorsque vous vous inscrivez, lisez bien toutes les conditions. Si vous partez 1 mois en vacances, un report est-il possible ? Si vous choisissez un prélèvement mensuel, il est envisageable qu’une résiliation soit possible seulement via l’envoi d’un courrier en recommandé 1 mois ou 2 mois à l’avance. Autrement, c’est pour votre pomme et vous devrez payer un mois ou plus de salle de sport sans en profiter… S’il s’agit d’une chaîne, où se trouvent les autres salles de sport ? Peut-être qu’une autre existe non loin de votre futur domicile… Réfléchissez bien à toutes ces choses auxquelles on ne pense pas forcement en s’inscrivant. Voilà, vous avez désormais l’essentiel ! Grâce à ces conseils, plus d’excuse, votre motivation sera infaillible ! De quoi vous lancez dans une belle année sportive ! Maintenant que vous savez tout ça et une fois que vous vous procurerez tout ce qu’il faut, ouf, vous pourrez alors souffler et penser à ces beaux garçons / filles en sueur… hihi (ou simplement jalouser ou pas ce max de muscles ressortant de ce superdog !)

C’est bien beau tout ça, mais je fais quel programme ? Et quand bien même, je saurai quel type de morphologie je suis, je prends du poids trop rapidement ou au contraire j’ai du mal à prendre des formes, qu’est-ce qui est le plus efficace ? Comment manger selon que je sois ectomorphe, endomorphe, mésomorphe ? Comment m’échauffer, m’étirer ? Tellement de sujets qui sont encore à discuter ! La suite, c’est dans les prochains articles. Patience, patience…

Tout vient à point à qui sait attendre !

Bon sport mes grand(es) sportifs(ves) ! Et à vos baskets !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share this Story
Load More Related Articles
Load More By TheChallengingMachine
Load More In  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Thelma & Louise : le girl power des inséparables

Thelma et Louise est un film américain réalisé ...

The Challenging Search !

The Challenging Me !

Vous êtes vous déjà dit que vous aimeriez faire ce voyage au tour du monde, ou cuisiner autre chose que des pâtes et du riz le soir en rentrant du travail, d'apprendre un nouvel instrument, de vous occuper un peu plus de vous cette année, de vous inscrire à ces cours de dessin ou à ces cours de danse qui vous tentent depuis maintenant 3 ans, de vous mettre au sport ou encore de vous améliorer tout simplement ? Bref, d'être vous, mais en mieux. Je me le dis souvent, et souvent je ne fais jamais rien. On se cherche des excuses. Quand en fait, il est assez simple de faire, il suffit de se lancer... Il y a une citation que j'aime beaucoup qui dit : “Every accomplishment starts with the decision to try" (Toute réussite commence avec la décision d'essayer). Voilà pourquoi je fais ce blog, "cette machine à challenges". Pour me pousser en avant, essayer de me sortir de ma zone de confort et écrire sur ces sujet qui m'intéressent mais auxquels je ne consacre malheureusement pas assez de temps. The challenging machine, c'est toutes ces petites choses que j'aimerai faire mais que je ne fais pas, et que je remets à plus tard. Sauf qu'on ne sait pas de quoi demain sera fait, donc le mieux c'est de suivre ses envies au présent, et de vivre ses rêves ! Rapprochons nous de la vie que l'on a toujours rêvé d'avoir et de la personne que l'on a envie de devenir !

The challenging news !